Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Secrets de l'Ourobos

Le Chamanisme

 

Depuis quelque temps, mon travail m'a amené à m'intéressé au chamanisme.

 

Que veux dire Chamanisme ?

 

Le terme de chamanisme a été construit à partir du mot ‘saman’ utilisé par les Toungouses, petite population de la Sibérie orientale. Le saman est « celui qui sait », ou encore celui qui « bondit, s’agite, danse ». L’usage de ce terme a été généralisé par les ethnologues et autres savants à toutes les ethnies du monde.

 

Le Chamanisme est très présent sur notre globe : Asie centrale et septentrionale, ainsi que dans les régions arctiques. On le retrouve également en Afrique, Australie, Amazonie, Arctique ou encore chez les Amérindiens.

 

Il ne faut pas le confondre avec une quelconque religion au contraire souvent elle coexistent avec d'autres formes de pensées, de religion, de magie, ... Le chamanisme ne prends pas position pour un enfer ou un paradis. Ils ne travaillent qu'avec le monde des esprits.

 

Les esprits peuplant la vie du chaman sont de nature et de puissance très diverses : âmes de morts, ancêtres, esprits animaux, femmes, démons, êtres célestes, dieux et êtres semi-divins, …

 

En ce qui concernent les animaux-esprits rejoignent le rôle des âmes des ancêtres : ils portent le chaman dans l’au-delà (Ciel, Enfers), lui révèlent les mystères, l’instruisent, etc. Ainsi, qu’il soit l’« ancêtre » mythique ou le « maître de l’initiation », l’animal-esprit symbolise une liaison réelle et directe avec l’au-delà.

 

Le Chaman :

 

Souvent des hommes, même s'il existe quelques femmes aussi dans ce milieu. Ils travaillent beaucoup par rite et sont très rigoureux dans leur pratique. Ce sont de grand psychologue de l'âme humaine, ils voyagent dans différents voyage cosmétique et souvent ils sont très innovateur. Par leur singularité ce sont souvent des personnes seules.

 

La carrière du chaman démarre par trois étapes. Tout commence par son élection en tant que futur chaman. Le néophyte suit alors une initiation, qui s’achève sur une cérémonie de confirmation.

Les multiples pouvoirs du chaman sont le résultat de ses expériences initiatiques, qui lui apprennent la précarité de l’âme humaine et les moyens de la défendre.

 

Un candidat chaman n’est reconnu comme tel qu’après avoir reçu une instruction complexe assumée par les esprits et les vieux maîtres chamans. L’instruction des chamans peut avoir lieu au cours des rêves. Cet enseignement est double :

  • D’ordre traditionnel (techniques chamaniques, noms et fonctions des esprits, mythologie et généalogie du clan, langage secret, etc.). Cet enseignement est de nature ésotérique.
  • D’ordre extatique (rêves, visions, transes, etc.). L’extase est décisive et obligatoire, un chaman ne pouvant pas avoir d’extase est éliminé.

C’est cette double initiation (extatique et didactique) qui le transforme d’un névrosé éventuel en un chaman reconnu par la société, et qui valide ses pouvoirs.

 

Etre chaman n'est pas quelque chose à prendre à légère l'initiation est longue et difficile. Le rituel mis en place pour arriver au nouveau peut mettre à mal même le plus solide des hommes. Mais c'est grâce à la force qui en résulte qui fait du chaman c'est homme à part à la limite des mondes et un si grand guérisseur.

 

Le chaman est le grand maître de l’extase. Il est à la fois théologien, démonologue, medecine-man, auxiliaire de la chasse, protecteur de la communauté, psychopompe, et parfois érudit et poète.

Son rôle principal concerne tout ce qui touche à l’âme humaine : guérison des maladies et mort. Grâce à sa position d’intermédiaire avec la surnature, l’initié déploie des gestes efficaces capables de soulager les malheurs, individuels ou collectifs, qui affectent régulièrement les hommes. Il joue donc un rôle essentiel dans la défense de l’intégrité psychique de la communauté.

 

Dans les rituels thérapeutiques, le but n’est pas exactement la guérison, mais plutôt l’élimination de la cause surnaturelle. La maladie est liée à des mauvais esprits : mourir d’une maladie condamne le défunt aux Enfers. Que cesse l’agression, et le corps peut être confié au médecin qui réparera les dégâts physiques.

Le chamanisme déculpabilise totalement le malade : la cause de sa maladie lui est extérieure. Il banalise aussi cette maladie : le désordre n’est ni hasard ni abomination, il est tragiquement normal. Le succès d’une cure n’est absolument pas certain. L’échec ne remet pas en cause le système, il traduit simplement un pouvoir insuffisant de l’intervenant.

Ces trois points s’opposent à la conception moderne des maladies : maladie interne au malade, stigmatisation de celui-ci, et tendance de la médecine moderne à se considérer toute puissante.

 

source :

http://www.systerofnight.net/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

56MELDIX77 le Briard Breton 13/10/2012 08:47


bonjour EMILIE


 


 





 


BISOUS


NOUVELLE ADREDDE


 56meldix77.eklablog.com/


  
56MELDIX77    


 


    le Briard        Breton    

timilo 12/10/2012 11:47


J'ai lu ton article avec un certain intérêt 


J'espère que tu vas bien


Douce journée


Bisous


timilo

Les secrets de l'ourobos 02/11/2012 14:24



oui je te remercie



Nina Padilha 11/10/2012 07:17


J'en ai rencontré deux ou trois, en Amazonie.
Ils sont puissants et pleins de bonté.
Très généreux, ils m'ont donné certaines réponses...
Bisous !

cerise 10/10/2012 17:21


coucou


j'ai un peu peur de ce genre de chose,bonne journée


bisoussssssssss